Psychopatologie de la droite

Les clichés ci-dessous correspondent aux diverses photos de profil facebook utilisées par un Dijonnais entre Octobre 2011 et Octobre 2013 accompagnées de leurs dates de publication.

On peut y comprendre comment le militant sarkoziste le plus dévoué a progressivement glissé vers le FN. En 2011, il est totalement opposé à Marine Le Pen, aprés la présidentielle de 2012, il rejoint un "front anti-Hollande" ( et sans le savoir la campagne "Pas mon Président" lancée par les Identitaires). Puis dans la grande fusion des "Manifs Pour Tous" il glisse encore vers la soi-disant "resistance" qui englobe militants de droites, catholiques, extreme-droite et neo-nazis/neo-fascistes de tous poils. A la suite de la victoire de Brignolles, il se revendique directement Front National.

 

De nombreux militants de l'UMP ont certainement suivis des trajectoires analogues, chauffés à blanc par les discours d'un candidat - président Sarkozy qui finalement n'aura été que le bout-en-train de l'extrême droite. Et ce ne seront surement pas les decomplexions droitistes d'un Copé qui changeront le cours de l' Histoire.

 

 

21 octobre 2011:

 

                   roussetwolf1.jpg

 


26 mars 2012

 

                     RoussetWolf2.jpg

 

12 mai 2012

 

                      roussetwolf3.jpg

 

· 24 juillet 2013


               Roussetwolf5-copie-1.jpg

 

hier (14 Octobre 2013) 


 

              Roussetwolf6.jpg

 

 

 

Réalisé sans trucage par @LaGrandeBande.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :